C’est vrai que l’ Argens est un fleuve réputé calme et une de ses particularités est d’ailleurs d’avoir peu de déclivité tout au long de ses 114 km entre Seillons-Source-d’ Argens où il prend sa source et Fréjus où il rejoint la Méditerranée .

Ce fleuve draine la moitié du département du Var et possède de très nombreux affluents, pas moins de 45 .

Cependant alors qu’il est très plat sur certains secteurs comme à Roquebrune-sur-Argens, il peut être par endroits très surprenant et créer de belle surprises, c’est pourquoi il convient de se renseigner auprès de professionnels qui ont l’habitude de naviguer sur ce cours d’eau.

Entre Montfort-sur-Argens et le Thoronet, le fleuve est très varié, il alterne avec des trains de vagues, de petits seuils et quelques moments calmes mais offre aussi la possibilité de passages plus sportifs comme aux lieux-dits « Les Moutas » ou à la glissière de « Seguemagne ». Là, les chavirages sont fréquents et il faut être prudent pour qui n’a pas l’habitude de naviguer .

Etre prudent dans tous les cas !

Les activités de pleine nature ont le vent en poupe mais il faut toujours être prudent car la nature recèle des merveilles mais aussi des pièges et il ne faut pas croire qu’on peut la maîtriser. La dimension « nature » doit rester forte, on ne dompte pas la nature, on n’est pas plus fort qu’elle, il faut rester humble devant les éléments et en canoë en rivière ou et même en kayak sur la mer c’est pareil.

Se renseigner, regarder la rivière, appréhender les courants et contre-courants, écouter les consignes des personnels lors des briefings de sécurité, porter le matériel adapté ( casques, gilets de sauvetage, chaussures qui tiennent aux pieds), vérifier les prévisions météorologiques et ne pas vouloir à tout prix emmener un enfant trop jeune ( très plat au minimum 5 ans), voici ce que nous recommandons.

Se préparer permet de bien profiter !

Les loisirs sportifs en pleine nature  procurent beaucoup de plaisir et de bien-être , ils associent les dimensions nature et paysage à une activité physique et permettent l’immersion, c’est très positif . Vecteur anti-stress ou vecteur d’adrénaline la pratique du canoë est très appréciée et à juste titre si elle est bien encadrée .

Récemment un groupe d’adolescents et leurs accompagnateurs ont fait les parcours les plus mouvementés et se sont régalés….mais ils étaient bien encadrées. Deux moniteurs postés au points stratégiques les conseillaient sur les options à prendre pour bien négocier les passages délicats et intervenir en cas de besoin, le résultat : de nombreux bains et chavirages mais avec le sourire car en sécurité !